Pas de pression, mais là c’est juste l’un de mes artistes favoris de tout les temps. Avec Chet baker, on est pas loin du divin.

Intemporel, poétique, simple, immédiat, avec lui tout semble facile et évident. Il y avait (avec Hergé) la ligne claire, je crois bien que depuis Chet Baker il y a aussi la voix claire. Ca n’est évidement pas la plus grande voix du monde, mais c’est surement parmi les plus belles. Et puis il se débrouille aussi en trompette.

Chet a tout compris, a tout écrit. Rien que les titres de ses chansons suffisent : Let’s get lost, I get along without you very well, I fall in love too easily, It’s always you, There will never be another you.
A écouter partout, tout le temps, et au moins une fois par semaine pour être un peu plus heureux.

Alors, si vous ne l’avez pas encore, je vous conseille de vous procurez de toute urgence « The best of Chet Baker sings ».
C’est bien simple, si j’étais obligé de n’écouter qu’un seul disque pour le reste de ma vie, ca serait celui-là.

Crédit photo : William Claxton