Logo Paris Match
Saveurs d'un age d'or

Chaque mois, Paris Match et Waww La Table convient artistes et personnalités à se retrouver autour d’un grand chef afin de célébrer le repas gastronomique des Français, inscrit au patrimoine culturel de l’humanité par l’Unesco.

Un Chef étoilé, un lieu unique, une table dressée Waww et des invités issus d’univers différents : la recette de Waww Le Dîner.

La table de Waww Le Diner 5: couverts d’argent signés Christofle, verres en cristal dorés à l’or fin, bougies, scintillements à la manière d’un chef-d’œuvre de Chardin

C’est une ode au plaisir de la vie autour d’une table inondée de printemps. Son cœur est un chemin de fleurs follettes, renoncules et orchidées sauvages. Composée par Éric Chauvin, cette palette aux mille nuances de rose remplit l’air d’une gaieté brûlante. Couverts d’argent signés Christofle, verres en cristal dorés à l’or fin, bougies, scintillements à la manière d’un chef-d’œuvre de Chardin. Un détail dans le tableau : des poteries joufflues claironnent la passion pour l’art phénicien de la maîtresse de maison, Maha Chalabi.

 

Ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco et fondatrice de l’Association internationale pour la sauvegarde de Tyr, elle incarne la force tranquille et l’hospitalité à l’orientale. « Ces poteries antiques appartenaient à mon père, il était député de Tyr où huit civilisations se sont succédé, raconte Maha. Dans les années 1930 et 1940, le Liban n’avait pas encore de département dédié à l’archéologie. Alors, lorsque les Tyriens trouvaient des objets, ils les lui confiaient. Mes frères et moi avons hérité de sa collection. J’offrirai les pièces que je possède au musée de Tyr dès que le Liban aura retrouvé son calme. »

"La cuisine, c’est beaucoup plus que des recettes, c’est le sourire des gens"

Dans l’appartement-musée de l’avenue Foch, Péri Cochin, fille de Maha, et Arabelle Reille jouent à nouveau la partition de l’hymne à la beauté. Pour ce cinquième dîner hommage à la gastronomie française, elles ont fait appel au chef étoilé du 39V Paris, Frédéric Vardon . Une crème de Normand qui a fourbi ses casseroles auprès d’Alain Ducasse durant quatorze ans. « La cuisine, dit-il, c’est beaucoup plus que des recettes, c’est le sourire des gens. Il faut créer l’émotion».

Waww Le Diner 5: ravioles de pommes de terre habillées de lamelles de truffes de chez Jérôme Galis

Son menu adresse un clin d’œil à quelques-uns de ses producteurs, les maraîchers Roland Rigault et Thierry Riant. Après les langoustines de nos côtes, le chef nous régale de ravioles de pommes de terre habillées de lamelles de truffes de chez Jérôme Galis. Veau de France entouré de petits légumes, une glace au caillé de Normandie relevé de miel et de pollen avec de la mangue juteuse, fruit de la Passion, émulsion jasmin. Étincelle dans les yeux des invités, pur éclat de bonheur. Le sommelier, Julien Gonzalez, a réalisé les accords mets et vins avec la maison Moët Hennessy : Cloudy Bay Sauvignon 2019, champagne Moët & Chandon blanc et rosé…

La douce torpeur de la fin de repas se prolonge au salon. L’humoriste Sandrine Sarroche parle de son spectacle hilarant dont la tournée se poursuit à travers la France, tandis que Vanessa Sabet Palacios, la gagnante du concours de la plus belle table, relate son dernier réveillon : « J’ai transformé la maison en forêt enneigée ! » Germain Louvet vient de sortir un livre consacré à son parcours de danseur étoile, il converse avec Manuel Valls. L’ex-Premier ministre explique préparer un ouvrage dédié aux personnages historiques incarnant le courage, puis professe, un brin nostalgique : « La politique, c’est d’abord l’exercice du pouvoir. »

Jean Boggio et Charles Zana pendant Waww Le Diner Paris Match

Pendant ce temps-là, le joaillier-orfèvre Jean Boggio et l’architecte Charles Zana évoquent leurs créations pour Waww La Table, bientôt en vente sur le site*. Le premier a conçu des verres baroques soufflés à la bouche ; le second a dessiné un centre de table en céramique et des carafes. Le tout a été fabriqué selon les techniques phéniciennes dans des ateliers associatifs fondés par Maha Chalabi, permettant de faire travailler une soixantaine de familles de la région de Tyr. Jean-Michel Othoniel, prince de l’art contemporain, nous transporte dans l’univers du facteur Cheval. « Dans la Drôme, je m’apprête à réaliser son rêve : animer son Palais idéal de jeux d’eau, avec des fontaines et des cascades. » Bel instantané de l’art de vivre à la française, cette soirée avait la saveur d’un âge d’or, celui du temps béni de l’insouciance et de l’émerveillement.

Anne-Cécile Beaudoin